Si l’on peut retirer un point positif des confinements de 2020, c’est bien d’avoir su stimuler la créativité des entrepreneurs. Quitte à rester chez soi, pourquoi ne pas se pencher sur des solutions qui permettraient de transformer son foyer en un véritable havre de paix.

C’est en partant de ce raisonnement que Vanessa Weber et Sébastien Landelle ont créé Wéla Bassins…

Un point d’eau comme point de départ…

Comme bon nombre de confinés, Vanessa et Sébastien ont profité de ces mois « à la maison » pour se lancer dans des travaux. L’idée d’ajouter un bassin d’agrément le long de leur terrasse fait rapidement son chemin.

Oui mais voilà, Sébastien est pisciniste de métier. Il est donc particulièrement familier des problèmes rencontrés par les paysagistes et sait pertinemment qu’un bassin, aussi modeste soit-il, est loin d’être un « petit bricolage du dimanche ».

En effet, la création de ces espaces bucoliques peut rapidement tourner au chantier titanesque : terrassement, coulage d’une dalle béton, phase de séchage, etc. Plusieurs mois sont nécessaires pour donner vie à ce type de projet.

Le couple se demande alors comment faire pour rendre ce rêve accessible au plus grand nombre.

Des modules aussi simples à assembler qu’un jeu de brique

Premier point à éliminer pour simplifier l’installation d’un bassin d’agrément : la dalle béton. Et pour ce faire, nos deux entrepreneurs ont une idée ingénieuse : proposer des bassins étanches autoportants. Comme ça, plus besoin de travaux de maçonnerie, ni de soucis d’étanchéité. Le concept « Waterwé » était né !

Réalisés en fibre de verre, les modules de 50 cm de profondeur se déclinent en trois formats pouvant être assemblés à l’envie, tel un jeu de brique, la colle et les vis en plus. Ces modules ne pèsent pas plus de 30 kilos et sont suffisamment compacts pour passer par la porte.

Wéla Bassins

Les 3 modules Waterwé de Wéla Bassins

Enterrés sur un lit de gravier ou hors-sol, ils peuvent être habillés de carrelage, de bois, et même être vitrés grâce à leur design exclusif (et déposé) ! Cerise sur le gâteau, leur conception est 100% made in France.

Avec ce concept révolutionnaire, les paysagistes vont pouvoir proposer des bassins jusqu’à trois fois moins chers qu’auparavant et dont l’installation ne nécessite pas plus de 72h. A nous la joie de tremper nos pieds parmi les poissons !

Wéla Bassins

Exemple de bassin d’agrément enterré réalisé à partir des modules Waterwé

Après 2 années de recherche et développement, le projet Wéla est prêt à être commercialisé et l’intérêt des professionnels ne s’est pas fait attendre.

Des maquettes imprimées en 3D pour faciliter la commercialisation

Novateurs et abordables, le potentiel des modules « Waterwé » a immédiatement séduit ECHO-VERT. Aussi, l’entreprise spécialisée dans les solutions innovantes à destination des professionnels des espaces verts s’est rapprochée de Wéla Bassins afin de conclure un partenariat.

Présence sur les salons professionnels, distribution dans les 11 agences de l’enseigne : pas moins de 35 commerciaux doivent désormais se familiariser avec le concept.

Aussi, pour faciliter leur travail et aider leurs clients à visualiser les possibilités offertes par les modules « Waterwé » (rebaptisés « innov’bassin » pour l’occasion), l’équipe de Wéla Bassins se propose de doter les équipes commerciales de sets de maquettes.

Et c’est là que Click’n 3D intervient ! Sur la base des dessins et modèles réalisés par ses concepteurs, l’équipe de Click’n 3D s’est occupée de la modélisation 3D des 4 modules et de leur impression en PLA noir à l’échelle 1/100ème. Une production en petite série que seule pouvait rendre possible l’impression 3D.

Wéla Bassins

Les maquettes en action sur le stand d’ECHO-VERT au salon Paysalia

Utilisées pour la première fois sur le stand d’ECHO-VERT au salon Paysalia 2021, ces maquettes ont remporté un véritable succès. A la fois ludiques et intuitives, elles ont su attirer la curiosité des professionnels du secteur paysagé et susciter l’engouement pour ce produit innovant.

Encore une fois, la fabrication additive révèle tout son potentiel et montre qu’au-delà des phases de conception, elle peut accompagner les projets dans leur phase de commercialisation. Si vous aussi, vous souhaitez profiter de notre expertise dans la modélisation 3D et l’impression en petite série, n’hésitez pas à nous faire part de vos idées.

Nous remercions Vanessa Weber et Sébastien Landelle pour le temps qu’ils nous ont consacré pour la rédaction de cet article et vous invitons à visiter le site Internet de Wéla Bassins pour en savoir plus sur leur technologie.